Blogue de l’équipe de Sportive Plus

 Pour la pratique des sports d’énergie intense en hiver, le système « multi-couches » ou principe de pelures d’oignon, c’est LA règle de base à comprendre et à appliquer. 

Le « multi-couches », c’est une superposition de différents vêtements pour pouvoir s’adapter à la température extérieure et également à notre dépense d’énergie, c’est-à-dire à la chaleur que dégage notre corps.  Il faut savoir rester au sec et au chaud et ainsi s’assurer le maximum de confort pour la pratique des sports extérieure par temps froid !

1) LA COUCHE DE BASE

Le sous-vêtement fait de matériaux synthétiques, de laine de mérinos ou une combinaison des deux matières est conçue pour évacuer l'humidité et nous garder au sec. Portée près du corps, cette couche peut être plus ou moins épaisse.  L’épaisseur de la couche de base peut varier, soit selon l'activité effectuée ou selon la température.  Petit conseil : n’utilisez surtout pas de tissu absorbant, comme du coton par exemple.  L'humidité du corps serait alors emprisonnée dans le tissu et vous ferait perdre énormément de chaleur.  Dans cette catégorie, la laine de mérinos, un MUST reconnu par les amateurs de plein air, est des plus performantes en plus d’être soyeuse.  Elle a cette particularité de nous garder au chaud, même lorsque mouillée pour un confort de longue durée!  De plus, elle résiste naturellement aux odeurs.

 2) LA COUCHE INTERMÉDIAIRE

Pour vous garder un peu plus au chaud, la couche intermédiaire est importante pour ajouter à votre couche de chaleur, elle permet ainsi une isolation supplémentaire.  Les polars sont souvent un très bon choix! Ils emprisonnent l’air chaud sans nécessairement être très épais.  Vous pouvez aussi choisir tout autre tissu perméable à l'air, ce sont souvent des tissus respirants dans des zones stratégiques. Cette couche est optionnelle, c’est celle que l’on ajoute au besoin ou encore que l’on enlève pour éviter d’avoir trop chaud et de trop transpirer.

 3) LA COUCHE EXTERNE « de type softshell ou hard shell »

C’est la couche qui vous protège des intempéries; pluie, neige et vent. Dépendamment de la température, vous devrez choisir entre un coupe-vent ou un imper-respirant de type « coquille souple » ou pas.  Par temps très très froid, on peut également opter pour une petite «doudoune» légèrement isolée (les petits manteaux matelassés entre-saison qui tiennent au chaud).  Idéalement, couche externe ne doit pas être trop ample pour éviter toute perte de chaleur.  Elle doit permettre une belle liberté de mouvement et aussi permettre le jeu d’air qui nous permet de conserver notre chaleur.  N’oubliez pas! Choisissez bien votre couche externe imperméable et respirante, ou du moins respirante, afin de laisser passer l'humidité qui va passer de couche en couche.  Finalement, quelques-unes de ces couches ont des ouvertures au dos ou sous les aisselles pour évacuer l'humidité et réguler votre température. 
 
PETIT TRUC !  La petite doudoune, c’est toujours bon de l’apporter dans son sac à dos pour se garder bien au chaud pendant une pose devant une vue magnifique ou pour le temps de manger sa collation. On évite ainsi de frissonner lorsqu’on s’arrête. 

En résumé, la règle d’or du principe de pelures d’oignon est de bien gérer le niveau de chaleur que peut produire son corps.  Il faut donc enlever des couches si on transpire trop et en ajouter si on a froid. 
Pour le grand bonheur de pratiquer nos activités hivernales préférées !!!

 Texte par Tamy de Laval et Caroline de Québec

TAGS